Assurance auto : quel siège auto choisir ?

Le 11 avril 2019, l’Association pour la Prévention Routière dévoilait un résultat inquiétant : 2 enfants sur 3 sont mal attachés en voiture ! Bien évidemment, cela ne veut pas dire qu’ils ne portent pas de ceinture de sécurité. Il s’agit plutôt d’un siège auto mal choisi, d’un équipement non adapté ou d’un enfant mal positionné par rapport à la ceinture de sécurité. Dans 13 % des cas, il s’agit d’erreurs modérées, comme une ceinture mal tendue ou le port d’un vêtement trop épais. En effet, pour assurer la sécurité de votre enfant en cas de choc, ces éléments sont très importants. Aussi, pour bénéficier du soutien de l’assurance auto il faut respecter quelques règles.

Sécurité et assurance auto : choisir et bien positionner le siège auto de son nourrisson ?

Pour bénéficier de l’accompagnement et l’indemnisation de votre assurance auto en cas de pépin, vous devez respecter quelques règles. Depuis 2013, la nouvelle réglementation I-Size vient compléter l’actuelle norme européenne ECE R44/04. Cette dernière oblige les parents à positionner les nourrissons dos à la route pendant leurs 15 premiers mois. Jusqu’à cet âge, les bébés n’ont que peu de muscles actifs au niveau de la nuque. Ces derniers sont insuffisants pour retenir leur tête.

De même, il est primordial de choisir un siège auto adapté à la taille de l’enfant. Enfin, pour éviter le casse-tête des sièges auto mal installés, le mode de fixation Isofix se développe, rendant l’installation du siège beaucoup plus simple. Désormais, ils sont arrimés directement au châssis du véhicule, grâce à des ancrages métalliques. Cette installation est devenue obligatoire dans tous les véhicules neufs, depuis 2011.

Le siège rehausseur : quand faut-il l’arrêter ?

Le siège rehausseur, quant à lui, peut être arrêté au profit de la ceinture de sécurité, dès l’âge de 10 ans, et lorsque l’enfant fait au minimum 135 cm.

Avant 10 ans, son bassin n’est pas capable de supporter la pression de la ceinture. En cas de collision, cette dernière pourrait remonter dans la zone du ventre et causer d’importantes lésions internes.

En dessous de 135 cm, l’enfant n’est pas assez grand pour permettre un bon positionnement de la ceinture de sécurité.

Comment savoir si la morphologie de votre enfant est adaptée au port de la ceinture ?

Pour être certain que votre enfant n’a plus besoin de siège rehausseur, placez-le sur le siège arrière de votre véhicule, le dos contre le dossier. Son dos doit être droit et ses genoux doivent dépasser de l’angle du siège, sans que votre enfant soit affalé sur la banquette.

Bien attacher votre ceinture de sécurité

Que ce soit pour un enfant comme pour un adulte, le bon positionnement de la ceinture de sécurité est très important. Plusieurs précautions sont à prendre pour garantir son efficacité :

  • La ceinture de sécurité ne doit pas être vrillée ;
  • Elle ne doit pas être distendue par une pince ou une épingle ;
  • Elle doit être près du corps et ne doit pas être portée sur un gros manteau ;
  • La ceinture diagonale doit arriver au niveau de l’épaule, et non sur le cou ou le bras ;
  • La ceinture sous-abdominale ne doit pas être sur l’estomac.

Notez également qu’un enfant de 10 ans doit toujours être installé à l’arrière du véhicule, sauf s’il dispose d’un siège auto placé dos à la route sur le siège avant et prévu à cet usage, ou si le siège ne comporte pas de banquette arrière, ou si cette dernière est momentanément inutilisable.

Le rôle de votre assurance auto

En cas de pépin que vous pouvez rencontrer, vous aurez forcément besoin de l’indemnisation de votre assurance auto. Et la seule manière de pouvoir en bénéficier est d’avoir respecté correctement les règles ci-dessus. En effet, chaque assurance auto vérifiera que vous respectez les règles avant de vous aider en cas d’imprévu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *