Assurance habitation et colocation : quel contrat choisir ?

assurance habitation

Selon la plateforme LocService, spécialiste de la colocation entre particuliers, les colocataires seraient majoritairement des étudiants, pour 52 % d’entre eux. Cependant, la colocation concerne aussi 43 % de salariés et 5 % de retraités. Compte tenu de la hausse des prix des logements et des difficultés économiques du pays, la colocation séduit des profils toujours plus variés. Mais quelle assurance habitation doit être souscrite pour tous les couvrir convenablement en cas de sinistre ? Voici quelques explications pour choisir la bonne formule de multirisque habitation.

Quel colocataire doit souscrire à une assurance habitation ?

Quel que soit votre bail de colocation, sachez que des règles élémentaires s’appliquent. En l’occurrence, tous les colocataires sont dits solidaires. Ils sont donc tous responsables en cas de défaut de paiement, mais aussi tous couverts par l’assurance habitation de l’un des occupants du logement. Deux options sont donc envisageables :

  • Chaque colocataire décide de souscrire à une assurance multirisque habitation de façon individuelle. Dans ce cas, chacun d’eux choisit ses propres garanties. Cependant, pour simplifier les démarches en cas de sinistre, tous les locataires doivent souscrire auprès de la même compagnie d’assurances.
  • Un seul contrat d’assurance est fait pour le logement entier. Un seul colocataire peut être signataire du contrat et désigné comme assuré. Il doit alors désigner les autres membres de la colocation à son assureur, pour que ces derniers soient aussi indemnisés en cas de sinistre. Libre ensuite au souscripteur de l’assurance habitation de répercuter ou non la prime d’assurance auprès de ses autres colocataires.

Quelles sont les garanties à privilégier pour une assurance habitation en colocation ?

Lorsqu’il établit un contrat de colocation, le propriétaire a tout à fait le droit de demander une attestation d’assurance. Cette dernière doit couvrir au minimum les risques locatifs. En parallèle, même si un seul colocataire souscrit à une assurance habitation pour l’ensemble du logement, tous les autres devraient se couvrir par une garantie responsabilité civile. C’était elle qui prendra en charge les éventuels dommages causés à des tiers.

On peut envisager d’autres garanties optionnelles :

  • La garantie dommages aux biens, pour protéger les équipements présents dans le logement en cas de sinistre ;
  • Une garantie vol et cambriolage ;
  • La garantie protection juridique, pour prendre en charge d’éventuels litiges, comme certains désaccords entre les différents colocataires.

Les démarches à effectuer en cas de changement d’occupant

Une fois le contrat d’assurance habitation mis en place, il est primordial de signaler à la compagnie d’assurances tout départ ou toute nouvelle arrivée d’un occupant du logement. Dans ce cas, le contrat contient la modification, tant sur le contrat de colocation que sur celui de l’assureur. De même, ces changements peuvent entraîner une révision des plafonds de garanties, notamment en ce qui concerne la valeur des biens mobiliers, si le nouveau colocataire arrive avec de nouveaux équipements.