Les conséquences du ronflement

Le ronflement est une vibration respiratoire qui survient au fond de la gorge. Elle se produit à cause du rétrécissement du passage d’air dans cet endroit précis des voies aériennes de la respiration. Si on ne traite pas le ronflement durant un sommeil profond comme il le faut, il peut favoriser le développement de l’apnée du sommeil, des maladies cardiaques, de la perte de mémoire.

L’apnée du sommeil suite aux ronflements

Tout ce qui ronfle n’est pas forcément touché par l’apnée du sommeil. Toutefois, 3% des ronfleurs peuvent finir apnéiques. En effet, en ronflant les bruits qu’ils émettent vont stopper pour quelques secondes. Il s’agit là d’apnées ou interruptions respiratoires pendant le ronflement sommeil profond.

Cet incident peut se reproduire une dizaine voire une centaine de fois selon la gravité de la maladie. Plus le ronflement est bruyant plus les voies respiratoires sont obstruées et plus les apnées sont nombreuses. Si l’air vous manque et fait réveiller avec des sueurs et des envies d’uriner, il est sage de consulter un médecin traitant.

Les maladies cardiaques consécutives au ronflement

Ces maladies cardiaques peuvent être les conséquences de l’apnée du sommeil développée à partir du ronflement. Quand les apnées ou arrêts de la respiration se produisent, le cœur est le premier à en souffrir. L’oxygène qui lui parvient se fait rare pendant 10s à 60s selon le malade. Il bat très fort jusqu’à la reprise de la respiration.

Le cœur du malade se trouve de ce fait dans un état stressant toutes les nuits. Il pourrait faire de l’arythmie cardiaque ou des tensions artérielles élevées. En effet, le cœur change donc de rythme plusieurs fois en une nuit avec la survenue des apnées. C’est comme si le malade fait une course de vitesse puis fait une pause et reprend la course.

Les dommages du cerveau dus au ronflement

Il s’agit encore de conséquences indirectes du ronflement sommeil profond. Les interruptions de respiration que ce dernier occasionne, dérange le cerveau. En effet, le ronfleur apnéique pourrait souffrir de la perte de mémoire. Des chercheurs australiens ont découvert que les apnéiques qui ronflent ont du mal à se souvenir des adresses et noms.

Il est possible qu’ils n’aient plus de souvenir de leur âge adulte où ils ont commencé à ronfler et faire des apnées du sommeil. Le déficit d’oxygène subi par le cerveau en est la cause. En effet, le malade qui ronfle pourrait faire une pause respiratoire de temps en temps à cause d’importantes obstructions.

Pour limiter les dégâts du ronflement

Les conséquences graves du ronflement sommeil profond peuvent être limitées. Il peut même être évité avec une respiration régulière pendant le sommeil. Une prothèse Nastent peut vous assurer cela. Il vous suffit d’introduire le tube doux comme la peau dans une narine de votre choix. Ce tube vous servira de voie respiratoire sans blocage pendant votre sommeil.

Vous pouvez aussi choisir de faire des exercices pour les muscles de la gorge. Il s’agit de chanter Lu-lu-lu avec la note la plus haute que vous pouvez produire. Puis, vous pouvez refaire la même chose avec Ké ké ké et Ma Ma Ma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *