Les principes à suivre en cas de mauvais payeur

Le mauvais payeur peut être identifié avant même de travailler en sa compagnie. Il montre des comportements résilients sur des traits de certains contrats stricts. Si on est victime de phénomène financier, il est important de savoir si on est vraiment victime d’un retard de paiement selon les conditions de vente et de prestation.

Comment détecter un mauvais payeur par une simple intuition ?

On détecte immédiatement des mauvais payeurs  s’ils repoussent sans cesse l’échéance. Un mauvais payeur se reconnaît parfois trop tard à cause de repoussement du délai de paiement. Si son client promet qu’il va s’en occuper la semaine d’après, mais rien ne se passe, il s’agit d’un mauvais payeur. Pour faire face, il faut absolument arrêter le travail fourni jusqu’à obtenir le versement promis. Cela permet d’éviter de faire une relance et d’entamer une procédure de recouvrement souvent longue et fastidieuse pour obtenir le règlement de ses prestations. On peut identifier en avance un mauvais payeur si on prête attention aux indices.

Les conditions de recouvrement d’impayé

Avant d’entamer un processus de recouvrement, il faut s’assurer qu’il s’agit bien d’une créance. Cette dernière est une somme d’argent due à la société par un débiteur, le débiteur étant donc une personne qui a une dette envers la société. Par exemple, si on a livré de la marchandise chez un client et qu’il n’a pas encore réglée, on détient une créance envers lui.

Il est essentiel de savoir que pour pouvoir demander le paiement, la créance doit être exigible, c’est-à-dire que le délai de paiement doit être écoulé. Il ne sera donc logiquement pas possible d’entamer une procédure de recouvrement avant l’expiration de ce délai de 15 jours. Ce sont les conditions de recouvrement d’un impayé et il faut les respecter.

Les relances de recouvrement

L’envoi d’une lettre de relance de facture impayée est sans doute la première relance de recouvrement. On envoie cette lettre destinée à rappeler à votre client son obligation de payer. La lettre de relance n’est pas nécessairement envoyée par recommandé. En prenant le temps de privilégier une solution amiable, on peut ainsi maintenir des relations d’affaires cordiales avec son client.

On passe ensuite à la mise en demeure si le client continue de négliger la relance. Idéalement envoyé par recommandé avec accusé de réception, il spécifie à son client sa volonté de saisir le tribunal au terme d’un délai que vous aurez précisé en cas de non-paiement de la somme due.

Le recours à des professionnels de recouvrement est le dernier moyen pour obtenir un résultat palpable à un mauvais payeur. Obtenir le recouvrement d’une somme d’argent nécessite bien souvent des connaissances juridiques, du temps et une détermination sans faille. Il est donc parfois judicieux d’avoir recours à des professionnels aguerris en cas de facture impayée. Une agence de recouvrement, un avocat ou un huissier de justice sont compétents pour régler le problème. Ils se chargent de rédiger la mise en demeure, d’envoyer les relances et assister durant les démarches contentieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.