Rédaction de CV : que faire des périodes d’inactivité ?

Quand un candidat rédige un CV, il a tendance à masquer les trous. Pourtant, les périodes d’inactivité ne devraient pas être cachées. En effet, il suffit d’utiliser un modèle approprié pour mettre en valeur uniquement les informations nécessaires pour le poste convoité. Comment devrait-on s’y prendre ?

Comment expliquer les périodes d’inactivité dans un CV ?

Vu le contexte économique actuel, la plupart des candidats connaissent forcément une période blanche, notamment le chômage. Les recruteurs sont tout à fait conscients de la réalité. Du coup, il n’est pas nécessaire de cacher les trous au moment de créer un CV. Il est effectivement facile de justifier les périodes d’inactivité dans un parcours professionnel. Toutefois, vous pouvez aussi essayer de les rendre moins flagrantes en optant pour un style de CV thématique. Le but est de mettre en valeur vos expériences professionnelles durant vos moments de transition. Vous pouvez par exemple détailler chaque poste en parlant de vos responsabilités et de tous les efforts que vous avez entrepris pour évoluer dans votre domaine. Mettez uniquement les anciens postes similaires ou qui ont un lieu avec celui que vous convoitez sur le moment. Personnalisez votre CV en parlant des actions menées auprès des entreprises pour trouver du travail. Expliquez toutes vos démarches et montrez que vous avez su rester actif dans vos recherches. Si vous avez su vous rendre utile auprès de la société, comme participer à du volontariat ou travailler avec des associations, cela pourrait être un bon point pour vous. En effet, les sociétés ont tendance à se pencher sur les candidats qui partagent leur valeur.

Comment mettre en valeur les points forts ?

Même si la concurrence dans le monde du travail est rude, il existe des moyens pour multiplier ses chances d’être recruté. Même si vous n’avez pas beaucoup d’expériences et que vous avez des trous dans votre CV, vous êtes toujours un candidat potentiel. En effet, c’est le moment de mettre en avant les atouts ou les points forts. Pour ce faire, personnalisez au maximum votre CV en utilisant vos propres mots. C’est l’occasion de valoriser vos connaissances linguistiques. Donnez plus de détails sur vos formations, ainsi que les expériences que vous avez vécues, comme des voyages à l’étranger par exemple. Si vous avez déjà donné des cours de langue, le recruteur saura tout de suite que vous maîtrisez bien le sujet. Les entreprises recherchent également des candidats qui savent conduire une équipe et qui ont l’habitude de travailler en groupe. Mettez en avant vos compétences de manager en parlant du sport collectif que vous pratiquez, ou du rôle que vous avez tenu auparavant durant vos années universitaires. Les personnes volontaires et qui aiment se rendre utile attirent aussi les recruteurs. Ce sera alors une bonne chose si vous avez déjà participé à des œuvres caritatives ou un programme de bénévolat. Enfin, la détention d’un permis de conduire complet et les connaissances en informatique sont également des plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *